Hôpital Clavary de Grasse : la CGT à l’initiative contre la dangereuse restructuration du service hospitalier

 

Jeudi 16 novembre 2017, à midi, des personnels de l’hôpital Clavary de Grasse étaient en grève. Une soixantaine de salariés était présent lors de la manif organisée à l’initiative de la CGT et de leurs représentants, Candice Julou (aide-soignante, élue du personnel) et Chrystèlle Landrieux (infirmière, secrétaire générale), devant l’établissement hospitalier.

Il y avait aussi les représentants des syndicats FO et CFDT  CFTC venus exprimer eux aussi leurs inquiétudes.
Les motifs à cette manifestation étaient nombreux : la restructuration de l’établissement et donc la crainte de ne plus pouvoir exercer leur travail en toute sécurité et celle des patients. Moins de lits, moins de personnels ! Les responsables de la CGT déclaraient aussi : « On ne peu que s’inquiéter des conséquences de cette restructuration sur les conditions de travail des personnels, sur la prise en charge des patients , et également sur les temps d’attente pour une hospitalisation à la suite d’un avis médical des urgences. »

Chrystèlle Andrieux, lors de sa prise de parole devant les salariés de l’hôpital rappelait notamment que : « Le service public n’est pas une valeur marchande, mais un dû aux Français qui payent leurs impôts… Sauf que les impôts augmentent et les effectifs des services public diminuent. »
A 15 heures les syndicats unis (CGT, FO, CFTC et CFDT), étaient reçus par le chef d’établissement qui leur déclarait : « ne pas avoir mesuré à ce point-là le mal-être des agents. »
Sur la restructuration le directeur informait les syndicats qu’il ne changera pas et maintiendra la nouvelle règle de 1 infirmière et 1 aide-soignante pour 14 personnes.
Les syndicalistes ont proposé une pétition aux usagers qui n’ont pas hésiter à la signer pour la sauvegarde du service hospitalier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *