Notre camarade Patrice Cattaert nous a quittés

Notre camarade Patrice Cattaert s’en est allé, terrassé par une impitoyable et cruelle maladie. Il avait à peine 61 ans et sa retraite tout juste validée.

Patrice aura résisté jusqu’au bout, faiblir ne faisait pas partie de son vocabulaire. Son enveloppe charnelle a donc quitté ce monde qu’il voulait toujours meilleur, mais son esprit sera toujours là, avec nous.

Patrice était né à Saint-Dizier, Haute-Marne, le 28 décembre 1956.

En 1982 il arrive à Grasse et travail comme infirmier en psychiatrie à l’hôpital Clavary.

Il devient permanent de la CGT en 1997. Il a été secrétaire général du syndicat CGT des Hospitaliers de 2001 à 2012.

Il parcourait les services à la rencontre des personnels pour les aider, les conseiller, les informer, toujours à leur écoute, sans ménager sa peine. Il savait allier des relations cordiales et monter au créneau quand il le fallait, sans consensus, toujours ferme sur les positions de la CGT.

Il prend aussi ses responsabilités au niveau départemental toujours dans le secteur hospitalier. Il a était membre du conseil de surveillance du Centre hospitalier de Grasse et membre du conseil d’administration de la Mission locale pour l’emploi. Il a été aussi conseiller municipal de 2008 à 2014. Il était administrateur du « Comité de défense Hôpital Santé Publique. »

A l’Union locale de Grasse il était membre de la direction et avait la charge de la formation syndicale.

Toutes nos pensées vont à Frédérique, son épouse, que nous soutenons sans faille en ces moments terribles. Nous serons toujours avec elle.

C’est par une journée grise et pluvieuse qu’une infinie tristesse s’est écrasée sur la CGT grassoise, ce lundi 8 janvier 2018.

La cérémonie funèbre aura lieu au Crématorium de Cannes le jeudi 18 à 11h45.
Afin de nous permettre de rendre un hommage à cet homme exceptionnel vous êtes cordialement invité à partir de 13h30 au Parc à Poteaux à Grasse, lieu symbolique pour Patrice et les militants CGT grassoise.

Union locale CGT Grasse et région
Syndicat CGT des Hospitaliers de Grasse.

Les vœux de l’Union locale CGT pour l’année 2018

Les responsables de l’Union locale CGT, Grasse et région vous présentent leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année : la santé surtout, mais aussi beaucoup d’optimisme et de courage pour faire de ce cycle une véritable période de réussite sociale.

Dans un contexte de régression sociale voulue par le Président des riches, Emmanuel Macron, et son gouvernement de millionnaires, la société juste et égalitaire mise en place à la fin du second conflit mondial par des femmes et des hommes de progrès est gravement attaquée. Comme jamais !  La CGT doit se mobiliser toujours plus : pour des emplois qui ne soient pas au rabais, pour une vraie Sécurité sociale, contre une remise en cause des droits des salariés et une ubérisation plus que rampante, qui menace toute une génération.

L’Union locale CGT Grasse & région vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année

L’Union locale CGT souhaite à tous les travailleurs de passer de bonnes fêtes de fin d’année, malgré les attaques rétrogrades du gouvernement Macron et du Medef.

Et rappelons-nous que l’abus de syndicalisme ne nuit surtout pas à la santé des travailleurs.

Bonnes fêtes à tous. Rien n’est fini, tout continue !

Tournaire : la CGT a mobilisé malgré l’adversité

La mobilisation a conduit à 30 salariés le matin, 20 l’après midi, et une estimation de 10 pour cette nuit, soit 60 au total, à observer une heure d’arrêt de travail.

Il y a 120 ouvriers 80 techniciens agents maitrises 40 cadres

La majorité des grévistes provient des ateliers 80%, des lignes du filage ont du être arrêté.
Au vu du nombre nous ne comptons pas poursuivre la mobilisation qui consiste à dénoncer l’augmentation de 35 euros qui sera signée par FO, avec la majoration de la mutuelle de 6€.
La direction, a la suite de l’arrêt de travail, s’est empressée de rédiger 2 communiqués pour inciter les salariés à ne pas se mobiliser.
Ce qui n’empêchera pas la CGT de continuer de défendre l’intérêt des salariés.

Revendications chez Tournaire : le 12 décembre, la CGT appelle à un arrêt de travail d’une heure reconductible

Vos élus se sont battus pour obtenir un peu de beurre tant convoité de nos jours. Oui grâce à eux la direction a été contrainte de vous verser la prime sur les dividendes de 170 euros brut sur la paie de novembre (ancienneté mini 2014).

D’autre part, l’expertise comptable de notre entreprise votée par les seuls  élus CGT démontre  des PERFORMANCES FINANCIERES HISTORIQUES EN 2016 !

La direction propose 35€  comme  réponse à ces performances records qui progressent de+ 5% en 2017. Cette seule proposition est inacceptable elle  doit s’accompagner d’une prime  exceptionnelle de 500€ pour récompenser tous les efforts fournis et ceux  qui seront demandés pour la charge d’activité soutenue en 2018.    

C’est dans ces conditions que la section syndicale C.G.T. des établissements Tournaire appelle les salariés à un arrêt de travail d’une heure reconductible le mardi 12 décembre  2017, sur les revendications suivantes :

1)  pour une augmentation mensuelle de salaire de 60€ pour tous.

2)  pour une prime exceptionnelle de 500€ au vu de la participation minorée par le doublement des capitaux propre ces dix dernières années.

Ensemble MARDI 12 décembre pour faire
aboutir nos revendications avec la CGT !

  • Equipe du matin et journée normale, de 10 à 11 heures.
  • Equipe après midi, de 15 à 16 heures.
  • Equipe de nuit, de 23 à 24 heures.

Monsieur TOURNAIRE VOS SALARIES NE SONT PAS VOS  VACHES A LAIT !

C’est en luttant qu’on obtiendra une revalorisation de nos salaires.

 

 

 

Mercredi 20 décembre, (18 h) : remise du livre « La CGT à Grasse dans la ville et dans la vie », à Tac Motifs

C’est à partir de 18 heures, à Tac Motifs, 24-26 rue Marcel-Journet que sera remis aux souscripteurs l’ouvrage de Paul Brahim, « La CGT à Grasse, dans la ville et dans la vie », retraçant 122 ans d’histoire syndicale dans la Cité des parfums.

Pour celles et ceux qui n’ont pas souscrit il leur sera possible d’acquérir l’ouvrage.

Les présents trinqueront après la présentation de l’ouvrage.